U.D.O.
U.D.O.

L' UDO VOUS INFORME :

20.09.2017 : LE RAPPORT D'EVALUATION DES RESEAUX DE SOINS DE L' IGAS

L’IGAS a été saisie en 2016 d’une mission d’évaluation des réseaux de soins, conformément à la Loi ‘Le Roux’ du 27 janvier 2014.

 

Ces réseaux de soins reposent sur des conventions conclues entre des organismes d’assurance maladie complémentaire et des professionnels de santé.

 

Ces derniers s’engagent contractuellement à respecter des tarifs plafonds pour une liste de produits/prestations, avec des garanties de qualité ou de service associées.

 

Ces réseaux de soins n’ont véritablement pris leur essor qu’au milieu des années 2000, avec la création de « plateformes de gestion » : CarteBlanche, Istya, Itelis, Kalivia, Santéclair et Sévéane. En 2016, 45 millions d’assurés avaient potentiellement accès à ces réseaux, qui regroupent, chacun, plusieurs milliers de professionnels de santé (optique, aides auditives, dentaire notamment). 


Au cours de ses investigations, la mission a rencontré l’ensemble des acteurs concernés au niveau national et en régions (près de 200 personnes).

 

Ce rapport établit ainsi, pour la première fois, un bilan approfondi des réseaux de soins : parts de marché ; conséquences pour les patients en termes d’accès aux soins et de reste à charge ; impacts sur les prix pratiqués par les professionnels, etc…

 

- Le résumé

- Le rapport

 

LES RESEAUX DE SOINS Nicolas DURAND et Dr. Julien EMMANUELLI

 

Les réseaux de soins sont apparus dans les années 90 mais n’ont véritablement pris leur essor qu’au milieu des années 2000, avec la création de « plateformes de gestion » : CarteBlanche, Istya, Itelis, Kalivia, Santéclair et Sévéane.

En 2016, 45 millions d’assurés avaient potentiellement accès à ces réseaux, qui comptent chacun plusieurs milliers de professionnels de santé.

C’est dans le secteur de l’optique que les réseaux de soins gérés par ces plateformes sont les plus développées (un tiers des parts de marché en 2016, +11% en un an).

 

Ils sont également bien implantés et en expansion dans le secteur des aides auditives (20 % du marché), et de façon beaucoup plus modeste dans le secteur dentaire.

 

La mission observe un écart de prix notable entre les soins (ou produits) consommés via un réseau et ceux consommés hors réseau, particulièrement en optique : environ -20 % pour des verres adultes et -10 % pour des montures.

 

Dans le secteur des aides auditives, la différence de prix est plus limitée (autour de - 10 %). Dans le secteur dentaire, elle semble encore plus réduite, avec cependant des écarts importants pour certaines plateformes.

 

La mission souligne également l’intérêt des réseaux dans la lutte contre la fraude (contrôle a priori et a posteriori des produits et prestations).

 

En revanche, l’impact des réseaux de soins sur la qualité est plus difficile à apprécier. L’essentiel du contrôle porte sur les moyens de la qualité, y compris dans le secteur dentaire : sélection des professionnels, choix des dispositifs/produits, application des règles et recommandations générales… Quant à la qualité finale, il est très difficile de porter un jugement sur l’impact des réseaux, faute d’indicateurs fiables.

 

Du point de vue de l’accès aux soins, les réseaux ont un effet globalement favorable : la mission constate un écart important de reste à charge en faveur des assurés qui recourent aux réseaux (-50 % en optique, -20 % en audio).

Cet écart est dû, pour l’essentiel, aux différences de prix, mais aussi à l’amélioration du remboursement complémentaire. En revanche, l’impact des réseaux sur l’accès aux soins du point de vue géographique est plus incertain.

 

Par ailleurs, les réseaux auraient tendance à accentuer les inégalités liées à la couverture complémentaire (qualité des contrats). Enfin, les réseaux de soins opèrent une restriction de la liberté de choix et de prescription, modérée pour les patients mais très forte pour les professionnels de santé (sur le plan financier et sur le plan des pratiques que les réseaux encadrent très fortement).

 

Compte tenu de ces constats, la mission recommande d’améliorer la connaissance (très lacunaire) des réseaux de soins et de leur impact sur le système de santé, grâce à un dispositif structuré de recueil de données et des études ad hoc : effet prix et effet volume liés aux réseaux, impact sur l’accès aux soins…

19.09.2017 : Êtes-vous prêt pour l'apprentissage ?

Vous envisagez de faire une formation en apprentissage ? Découvrez si vous êtes prêt grâce au quiz ! cliquez sur l'image !

 

Source economie.gouv.fr

19.09.2017 : Lancement des travaux de la stratégie nationale de santé 2017.

Le Haut Conseil de la Santé Publique a remis aujourd’hui à la ministre des Solidarités et de la Santé un rapport sur l’état de santé des Français, marquant ainsi le début des travaux de la stratégie nationale de santé 2017.

A partir de ce rapport, la ministre des solidarités et de la santé a identifié quatre thèmes prioritaires autour desquels s’organiseront les grands chantiers en matière de santé à moyen et long terme :
• la prévention et la promotion de la santé,
• la lutte contre les inégalités sociales et territoriales d’accès à la santé,
• la nécessité d’accroître la pertinence et la qualité des soins,
• l’innovation.
La stratégie nationale de santé donne un cap à la politique de santé et garantit la cohérence de l’action collective de tous les ministères.

La stratégie nationale de santé sera adoptée en décembre 2017 pour une mise en œuvre dès 2018 dans les territoires et au plan national.

Lire la suite ICI

 

18.09.2017 : LE DEPUTE VEUT EN SAVOIR PLUS                          SUR LES REMBOURSEMENTS                        A  100% DANS L 'OPTIQUE .

M. Stéphane Testé interroge Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la proposition de remboursement intégral des équipements optiques dont l'objectif est de lutter contre les inégalités de santé. En effet, les tarifs trop élevés pratiqués actuellement par les opticiens en France conduisent nombre de Français à être mal équipés (non renouvellement des lunettes, report dans le temps, achat de lunettes d'appoint pas toujours adaptées en grande surface). C'est pourquoi le président de la République a pris l'engagement, au cours de la campagne présidentielle, de parvenir, si possible, au remboursement à 100  % des lunettes, à l'horizon 2022. Il lui demande donc de lui préciser les mesures que le Gouvernement entend prendre afin de mettre en œuvre cette proposition.

SOURCE ASSEMBLEE NATIONALE

14.09.2017 : MGEN, ISTYA, HARMONIE MUTUELLE SOUS UN NOUVEAU GROUPE "Vyv"

COMMUNIQUE AFP : 

AFP

Publié le 13/09/2017 à 18:00 - Mis à jour le 13/09/2017 à 18:30

 

Le rapprochement des mutuelles MGEN (Mutuelle de l'éducation nationale), Istya et Harmonie Mutuelle, a donné naissance mercredi à Vyv, premier groupe de protection sociale mutualiste avec 10 millions de personnes couvertes, a indiqué le groupe.

Paris, 13 sept 2017 (AFP) -

Annoncée en janvier 2015, la création de la holding a été officialisée à l'issue de l'assemblée générale des quatorze délégués des mutuelles et groupements qui composent Vyv, soit une centaine de mutuelles au total (MGEFI, Mutuelle générale des finances; MAEE, Mutuelle des affaires étrangères et européennes; Union mutualiste retraite...).

"Premier acteur de l'assurance santé", le nouveau groupe qui emploie 35.000 collaborateurs, représente 9 milliards d'euros de chiffre d'affaires en majeure partie généré dans le champ des assurances (7,5 milliards d'euros dont 1,2 milliard en prévoyance). Le 1,5 milliard d'euros restant recouvre les affaires sociales, sanitaire et médico-social, précisent les fondateurs.

Vyv qui compte dorénavant 68.000 entreprises clientes (entreprises privées et publiques, collectivités territoriales, fonction publique d'Etat) est présidé par Thierry Beaudet, également vice-président de la MGEN et président de la Mutualité française (fédération représentant 426 mutuelles).

L'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) et l'Autorité de la concurrence ont donné leur accord au projet le 1er mars 2017.

La directive Solvabilité II qui a instauré un nouveau cadre réglementaire européen ainsi que la complémentaire santé en entreprise obligatoire au 1er janvier 2016 ont conduit depuis plusieurs années à une concentration du secteur de l'assurance santé.

© 2017 AFP

SILMO Paris, du 6 au 9 octobre 2017, à Paris Nord-Villepinte.

SILMO PARIS, 50 ANS D’ENGAGEMENT

ANNÉE CHARNIÈRE ET ANNÉE ANNIVERSAIRE, SILMO PARIS 2017 FÊTE UN DEMI SIÈCLE D’EXISTENCE EN SE TOURNANT VERS L’AVENIR ET EN RAPPELANT SON RÔLE DE PIVOT CENTRAL AU SEIN DE LA FILIÈRE OPTIQUE-LUNETTERIE NATIONALE ET INTERNATIONALE. UNE FOIS PAR AN, LES PROFESSIONNELS SE RASSEMBLENT POUR VENDRE ET ACHETER, MAIS AUSSI ÉCHANGER ET PARTAGER DANS UNE AMBIANCE RELATIONNELLE UNIQUE (ET APPRÉCIÉE !) À PARIS, AU COEUR DE L’EUROPE.

DURANT CES 50 DERNIÈRES ANNÉES, SILMO PARIS A DÉMONTRÉ SON AGILITÉ ET SA PROXIMITÉ AVEC LES ENTREPRISES EN GÉRANT SON EXPANSION, EN INTÉGRANT TOUTES LES NOUVELLES GÉNÉRATIONS DE MARQUES ET DE CRÉATEURS, EN S’ADAPTANT AUX ÉVOLUTIONS DES MARCHÉS, EN PROPOSANT UNE PLATEFORME DE BUSINESS EFFICACE ET UNE QUALITÉ D’ACCUEIL CONSTANTE POUR OPTIMISER L’INVESTISSEMENT DES EXPOSANTS ET DES VISITEURS.

DANS L’OBJECTIF D’APPORTER UN VRAI SERVICE D’ÉCHANGES ET DE CONTENUS INTERACTIFS, AVANT, PENDANT ET APRÈS LE SALON, SILMO PARIS A DÉVELOPPÉ DES OUTILS D’INFORMATION, DE FORMATION ET DE VALORISATION(PLATEFORMES SOCIALES, MAGAZINE DIGITAL TRENDS BY SILMO, FORUMS DE TENDANCES, SILMO D’OR, SILMO ACADEMY, ETC.), DES SUPPORTS ET DES MOYENS POUR RENDRE COMPTE DE LA CRÉATIVITÉ ET DE LA RICHESSE DE LA FILIÈRE.

DEPUIS SA CRÉATION, SILMO PARIS A ÉTENDU SA ZONE D’INFLUENCE EN PROPOSANT DES EXTENSIONS STRATÉGIQUES - SILMO ISTANBUL, SILMO SYDNEY - DANS L’OBJECTIF DE COLLER À DES ATTENTES FORTES DE MARCHÉS À FORT POTENTIEL. CETTE APPROCHE VISE À RENFORCER LA DIMENSION INTERNATIONALE DE SILMO PARIS ET À PERMETTRE AUX ENTREPRISES QUI
LE SOUHAITENT D’ÊTRE ACCOMPAGNÉES POUR EXPLORER DES MARCHÉS PORTEURS.

SALON D’INFLUENCE, SALON DÉFRICHEUR, SALON PERTURBATEUR, SILMO PARIS EST AUSSI UN SALON PROACTIF EN S’ENGAGEANT AVEC ET AUX CÔTÉS DE TOUS LES ACTEURS DE LA FILIÈRE OPTIQUE-LUNETTERIE EN FRANCE ET DANS LE MONDE. 2017, ANNÉE ANNIVERSAIRE ET FESTIVE, S’ANNONCE AUSSI ET SURTOUT COMME L’ANNÉE DES CHANGEMENTS CONSTRUCTIFS AVEC UNE VOLONTÉ DES ORGANISATEURS D’ENTAMER UNE (R)ÉVOLUTION POUR PRÉPARER LES 50 PROCHAINES ANNÉES !

RENDEZ-VOUS AVEC L’AVENIR DU 6 AU 9 OCTOBRE 2017.

SILMO PARIS - COMMUNIQUÉ DE PRESSE - FÉV 2017
PLUS D’INFORMATION : SILMO@SILMO.FR

 12.09.2017 : Le contrat de coopération « Formation d’un orthoptiste au travail en coopération » Contrats de coopération entre ophtalmos et orthoptistes .

Actualités suite (1) pour voir la circulaire du contrat de coopération.

04.09.2017 : Formations paramédicales et de maïeutique à l’université.

Madame Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé, et Madame Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’innovation, lancent conjointement une mission afin de poursuivre l’intégration des formations paramédicales et de maïeutique à l’université.

Cette intégration répond à plusieurs objectifs de long terme, déterminants pour l’évolution du système de santé et la production de connaissances dans le champ de la santé : développer l’activité de recherche, particulièrement en sciences infirmières, en sciences de la réadaptation et en science maïeutique ; décloisonner les filières, et former tous les étudiants en santé à travailler de façon coordonnée autour des mêmes patients ; reconnaître pleinement l’appartenance à l’enseignement supérieur, avec le statut et les droits afférents, de tous les étudiants engagés dans les filières de santé ; assurer une gestion des compétences acquises adaptée aux besoins de chaque territoire, que ce soit dans le cadre de la formation initiale ou tout au long de la vie des professionnels de santé ; et enfin permettre le développement de nouveaux métiers reposant sur de nouvelles formations...

Pour une meilleure intégration des formations paramédicales à l'université

Mise en œuvre des mesures 5, 6 et 13 de la Grande conférence de santé.La mission a travaillé en étroite concertation avec Régions de France et pris en compte les avis des acteurs concernés, qu’il s’agisse des organisations professionnelles ou étudiantes, des universités, ou encore des établissements de santé. Elle a pu constater que l’universitarisation est, de manière générale, saluée comme un facteur d’amélioration du niveau des étudiants, mais que, toutefois, l’ensemble des acteurs déplore l’inaboutissement de ce processus.


Les propositions du présent rapport visent à répondre aux interrogations, en :

  • proposant une simplification du parcours étudiant dans les formations paramédicales qui serait aligné sur celui des autres étudiants à l’université
  • rendant plus accessibles d’un point de vue social ces formations, en supprimant notamment les concours de recrutement et en maîtrisant  les frais de scolarité
  • rendant plus lisibles leur gouvernance et leur financement, en renforçant les mutualisations déjà existantes
  • faisant avancer le processus d’universitarisation, notamment par l’achèvement de l’inscription des formations paramédicales dans le système licence-master-doctorat

Le rapport propose, dans un souci de cohérence, que  ces mesures se traduisent par l’inscription dans le code de l’éducation de l’ensemble des formations paramédicales qui conduiraient toutes à des diplômes nationaux de l’enseignement supérieur. Par ailleurs, est proposée à terme la création d’un corps de personnels paramédicaux bi-appartenants sur le modèle des corps hospitalo-universitaires  afin de faciliter les échanges entre pratique clinique, enseignement et recherche.

Lire le rapport IGAENR ICI

 

25.08.2017 : En savoir un peu plus, ça aide !

Un commerçant doit pouvoir restituer les objets confiés par ses clients.

Un professionnel peut-il vendre ou détruire un objet non réclamé par un client ?

Médiation des litiges de la consommation.

Source Service Public

24.08.2017 : Tout savoir sur la rémunération de vos salariés.

Vous souhaitez embaucher un nouveau salarié mais ne savez pas exactement comment fixer sa rémunération ou comment devrez-vous le payer ? Explications ICI.

Source economie.gouv.fr

06.07.2017 : DECRET 2017-1135 du 4 juillet 2017 relatif à la mise en oeuvre de la Validation des Acquis de l'Expérience qui entrera en vigueur au 1er octobre 2017.

le décret détermine les règles de calcul de la durée d’exercice des activités en milieu professionnel nécessaires pour l’examen de la demande de validation des acquis de l’expérience (VAE).

 

Il précise la procédure de recevabilité de la demande de VAE. Il détermine les conditions dans lesquelles des informations et des conseils relatifs à la validation des acquis de l’expérience sont mis en ligne et rendus accessibles au public.

 

Enfin, il identifie les sources de financements, le type de dépenses et les dispositifs de formation professionnelle continue permettant la prise en charge des dépenses afférentes aux demandes de VAE.

Source LEGIFRANCE

29.06.2017 : L' Union Des Opticiens ( UDO)     a changé d'adresse et coordonnées.

Merci de prendre note de sa nouvelle adresse et téléphone :

Union Des Opticiens

18 rue Pasquier 75008 PARIS

 

22.06.2017 : Entreprises, combien de temps devez-vous conserver vos documents ?

Contrats, factures, livre comptable, statuts... Savez-vous combien de temps vous devez conserver vos documents ? 

Les durées légales de conservation de vos documents.

Les sanctions en cas de non conservation de vos documents

Dans certains cas, ne pas conserver les documents de votre entreprise peut vous valoir des sanctions.

C'est notamment le cas pour la conservation des documents fiscaux : l'article 1734 du Code général des impôts précise qu'une « amende de [5 000 euros] est applicable en cas d'absence de tenue [des] documents [demandés par l'administration dans l'exercice de son droit de communication] ou de destruction de ceux-ci avant les délais prescrits.»

 

Source Economie .gouv.fr

ACCES DIRECT       OFFRES ET RECHERCHES D'EMPLOI CLIQUEZ SUR L'IMAGE JOB ACCES DIRECT GRATUIT OFFRES ET RECHERCHES D'EMPLOI CLIQUEZ SUR JOB

31.05.2017 : Renforcer l’information des consommateurs dans le secteur de l’optique et de l’audioprothèse.

Deux arrêtés renforçant l’information du consommateur dans le secteur de l’optique et de l’audioprothèse ont été publiés au Journal officiel du 4 mai 2017. Ils entreront en vigueur le 1erjanvier 2018.

 

Le premier arrêté relatif à l’information fournie en matière de conditions de vente des produits et prestations d’optique et d’appareillage auditif a pour vocation d’assurer une plus grande transparence sur les tarifs pratiqués.

En matière d’optique, il exige notamment une présentation précise et complète des caractéristiques des verres et montures, comme des traitements optionnels mis en œuvre. Il prévoit :

  • l’affichage en magasin de la remise obligatoire d’un devis avant tout achat,
  • l’affichage lisible de l’extérieur, en vitrine, ou sur le site internet de vente, du prix et de l’intitulé des prestations effectuées par l’opticien ou l’audioprothésiste,
  • le contenu et la présentation normalisée des devis remis avant la vente des produits et prestations,
  • le contenu du modèle de la note.

Ce nouvel arrêté clarifie le contenu des devis actuels en opérant, tel que voulu par la loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques du 6 août 2015, une dissociation tarifaire entre produits et prestations. Les nouveaux devis faciliteront les comparaisons par les consommateurs et les renseigneront plus directement sur les modalités de prise en charge par les complémentaires de santé ainsi que le montant du reste à charge.

En matière d’audioprothèse, le texte rappelle le caractère non-optionnel des services associés à l’appareillage auditif et spécifie au sein du devis le nombre de séances destinées à adapter ou régler l’appareillage auditif dont doit bénéficier a minima le consommateur, si cet appareillage fait l’objet d’un remboursement par les régimes obligatoires d’assurance maladie.

Le second arrêté relatif à la nature des informations d’identification et de traçabilité des produits d’optique et d’audioprothèse précise les informations devant accompagner la délivrance de chaque dispositif médical (verres correcteurs, audioprothèses, etc.), dont l’identité et l’adresse du fabricant, afin d’en améliorer la traçabilité.

Cette nouvelle réglementation est applicable au 1er janvier 2018.

 

Source DGCCRF

04.05.2017 : Informations d'identification et de traçabilité des produits d'optique-lunetterie et d'appareillage des déficients de l'ouïe par arrêté ce jour et à mettre en place au 1er Janvier 2018.

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000034566754&dateTexte=&categorieLien=idJORF n°0105 du 4 mai 2017 
texte n° 30 



Arrêté du 28 avril 2017 relatif à la nature des informations d'identification et de traçabilité des produits d'optique-lunetterie et d'appareillage des déficients de l'ouïe 

NOR: ECFC1709405A
ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2017/4/28/ECFC1709405A/jo/texte


Publics concernés : les professionnels de santé qui délivrent au public un produit ou une prestation d'optique-lunetterie correctrice ou d'appareillage des déficients de l'ouïe inscrit sur la liste mentionnée au premier alinéa de l'article L. 165-1 du code de la sécurité sociale ainsi que tout professionnel qui commercialise un produit ou une prestation d'optique-lunetterie. 
Objet : le présent arrêté est pris pour l'application du dernier alinéa de l'article L. 165-9 du code de la sécurité sociale. Il précise la nature des informations d'identification et de traçabilité des produits d'optique-lunetterie correctrice et d'appareillage auditif qui sont communiquées à l'assuré-social ou à son ayant-droit lors de la vente d'équipements. 
Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur le 1er janvier 2018. 
Notice explicative : l'article 1er prévoit les informations devant figurer sur tout dispositif d'optique-lunetterie correctrice ou d'appareillage des déficients de l'ouïe ou à défaut sur l'emballage ou sur le (s) document (s) accompagnant son achat. Dans la mesure où certaines de ces informations ont trait au fabricant, celui-ci doit être entendu conformément à la définition énoncée à l'article R.5211-4 3° du Code de la santé publique
L'article 2 rappelle que ces informations doivent figurer sur la note obligatoire prévue par l'article L.165-9 du code de la sécurité sociale L'article 3 prévoit une entrée en vigueur au 1er janvier 2018. 
Références : le présent arrêté peut être consulté sur le site Légifrance (http://www.legifrance.gouv.fr).


Le ministre de l'économie et des finances et la ministre des affaires sociales et de la santé,
Vu la directive (UE) n° 2015/1535 du Parlement européen et du Conseil du 9 septembre 2015 prévoyant une procédure d'information dans le domaine des réglementations techniques et des règles relatives aux services de la société de l'information ;
Vu le code de la sécurité sociale, notamment son article L. 165-9 ;
Vu l'arrêté du 15 mars 2010 fixant les conditions de mise en œuvre des exigences essentielles applicables aux dispositifs médicaux, pris en application de l'article R. 5211-24 du code de la santé publique ;
Vu l'arrêté du 28 avril 2017 relatif à l'information de l'assuré social ou de son ayant-droit sur les conditions de ventes des produits et des prestations d'appareillage des déficients de l'ouïe et d'optique lunetterie ;
Vu l'avis du Haut Conseil des professions paramédicales du 22 février 2017,
Arrêtent :

Article 1


Pour assurer leur identification et leur traçabilité, les produits d'optique lunetterie correctrice et d'appareillage des déficients de l'ouïe doivent être accompagnés depuis leur fabrication jusqu'à la délivrance au consommateur final des informations suivantes :


- le nom et l'adresse du fabricant, ainsi que le nom et l'adresse de son mandataire si le fabricant n'a pas de siège social dans l'Union Européenne ;
- pour les dispositifs réalisés selon les spécifications du prescripteur, le numéro d'identification des dispositifs constituant l'équipement ;
- pour les dispositifs fabriqués en série de manière identique, le code GTIN, le code du lot ou du numéro de série.


Ces informations figurent sur tout dispositif ou à défaut sur son emballage ou sur les documents accompagnant sa délivrance et remis au consommateur.

Article 2


La note obligatoire mentionnée à l'article 5 de l'arrêté du 28 avril 2017 susvisé doit comporter les informations prévues à l'article 1 du présent arrêté.

Article 3


Les dispositions du présent arrêté entrent en vigueur le 1er janvier 2018.

Article 4


Le directeur de la sécurité sociale, le directeur général de la santé et la directrice générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


Fait le 28 avril 2017.


Le ministre de l'économie et des finances,

Michel Sapin


La ministre des affaires sociales et de la santé,

Marisol Touraine

 

Source Légifrance

Votre message issu du formulaire a été envoyé avec succès.

Vous avez entré les données suivantes :

Formulaire de contact pour des renseignements sur le ROF Rassemblement des Opticiens de France .

Veuillez corriger l'entrée des champs suivants :
Une erreur s'est produite lors de la transmission du formulaire. Veuillez réessayer ultérieurement.

Remarque : Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires.

C'est décidé !  J'adhère au syndicat de l'UNION DES OPTICIENS.

Que vous soyez indépendants, sous enseigne, avec un seul magasin ou multi propriétaire, vous avez la possibilité d'adhérer à l'Union des Opticiens.

 

Pour un syndicat fort, il faut être nombreux et rassemblé, votre adhésion est le premier geste à accomplir, il est indispensable pour faire valoir vos idées et convictions auprès de toutes les instances. Soyez certains que vous n'êtes pas le seul à avoir franchi ce cap, venez retrouver vos collégues de tous horizons, indépendants, sous enseignes, coopérateurs etc.. et votre voix sera entendue.

 

"J'ai envie de savoir, de faire évoluer ma profession, de la défendre, d'avancer mes idées et donner mon avis, de m'investir, de faire avancer mon syndicat, de lui donner de la force."

 

Que l'on ne dise plus que le syndicat ne fait rien, n' a pas de bonnes idées, facile ! en n'étant pas adhérent !

 

Maintenant je m'engage, critiquer c'est bien, agir c'est mieux,  surtout quand on adhère et on participe.

 

La cotisation  de 30 euros par mois* pour un premier magasin. Pour les multi centres merci de nous contacter.

 

Je clique ICI et je peux dire maintenant "je sais ce que je fais et ferai pour mon syndicat et ce que fait et fera le syndicat pour la profession."

 

 

* L' UDO est consciente qu'une cotisation payable en seule fois peut être un frein pour adhérer et vous propose un réglement échelonné.

(renseignements au : 01 42 06 07 31.) ou par mail : udoinfo@orange.fr ou udo@uniondesopticiens.org

Vous changez...nous aussi,  évoluons ensemble.

 

 200 lettres types et modèles de document pour vous aider dans vos démarches.

Publié le 22 octobre 2015 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Vous quittez le logement que vous louez ? Vous souhaitez porter plainte ? Vous allez démissionner ? Vous voulez demander un congé parental ?

Retrouvez plus de 180 modèles de lettres sur le site service-public.fr pour vous permettre d'exercer vos droits et faciliter vos démarches.

Les lettres types et modèles de document, disponibles gratuitement en ligne, correspondent à de nombreuses situations de la vie courante, comme par exemple :

Chaque page de modèle présente des liens vers les fiches pratiques correspondant à la démarche que vous souhaitez entreprendre et vous permettent de compléter votre information sur le sujet.

Service-public.fr propose également des modèles de document pour les professionnels et pour les associations .

  À noter :

conservez toujours une copie des lettres et pièces jointes que vous envoyez et une preuve de l'envoi (par exemple récépissé du recommandé). En cas de contentieux, ces copies vous seront nécessaires.

 

Source Service Public

 La convention collective de l'optique lunetterie de détail remise à jour.

Vous trouverez ICI la convention collective de l'optique lunetterie de détail remise à jour . vous pouvez la  visionner par article ou en son entier dans sa version PDF si vous en avez besoin en la téléchargeant.

Voir les :  ANNONCES PRESSE UDO

Votre adhésion tout de suite ?

Imprimez le formulaire d'adhésion.     

Pour obtenir davantage d'informations, utilisez le formulaire de contact.

  

Union des Opticiens - UDO
18  Rue PASQUIER     75008 PARIS

Tél : 01 78 41 40 60

 

Mail : udo@uniondesopticiens.org

site internet : www.udo.org

www.uniondesopticiens.org