U.D.O.
U.D.O.

4-Transfert du risque optique aux complémentaires santé (hors enfants et C.M.U.)

 



  • L'articulation R.O. / R.C. ne se justifie plus, au regard, notamment, du faible remboursement du R. O.

 Simplification et transparence pour l'opticien :

 

            -Gain de temps en travail administratif, échanges de normes simplifiées, économies de consommables...

            -Remboursements optimisés, en 72 heures, par la mise en place d'une norme d'échange unique.


 

Commentaires :

 

Dans ce dossier lourd et sensible, on retrouve les positions dialectiques que l’on a connues à d’autres occasions : quand certains parlaient d’écoles libres, d’autres parlaient d’écoles privées. Aujourd’hui on  nous parle, insidieusement, de déremboursement. Pour notre part, nous voulons parler de transfert du risque.

Nous considérons en effet que la gestion du risque optique peut être considérablement améliorée par un transfert (hors CMU et enfants) vers les complémentaires santé, sans pour autant remettre en cause le principe de solidarité nationale, l'accès aux soins pour tous, ni aboutir à une démédicalisation de la filière. 


Il est en effet avéré que l'enjeu économique représenté par notre secteur pour le régime obligatoire est si faible qu'il n'effectue pratiquement jamais de contrôle. En l'état, le maintien de sa politique de conventionnement entretient l'illusion d'une présence active sur un secteur qu'il a, en fait, déserté. 
L'efficacité et les économies de gestion qui pourraient être obtenues par ce transfert permettraient, sans nul doute, d'optimiser les prises en charge dans le cadre d'une véritable politique globale de santé publique.

 

 

 

Retour

 

Votre adhésion tout de suite ?

Imprimez le formulaire d'adhésion.     

Pour obtenir davantage d'informations, utilisez le formulaire de contact.

  

Union des Opticiens - UDO
18  Rue PASQUIER     75008 PARIS

Tél : 01 78 41 40 60

 

Mail : udo@uniondesopticiens.org

site internet : www.udo.org

www.uniondesopticiens.org

234